Rechercher

Conseil municipal 11/12/2020 : Les propositions d'Idron au coeur

Chers électeurs,


Vendredi 11 décembre 2020 se tiendra le Conseil municipal de la Commune d’Idron, le dernier de cette année 2020. L’équipe « Idron au cœur » souhaite rappeler le programme 2020-2026 validé par les électeurs le 15 mars dernier. Ce dernier devrait être maintenu dans son intégralité pour le bien public.


L’équipe « Idron au cœur » rappelle également au Conseil municipal « recomposé » que la crise sanitaire oblige la municipalité à soutenir les commerçants Idronais.

Ces temps difficiles, nous montrent que notre modèle de société reste fragile et doit être réaffirmé quotidiennement via des actions concrètes et via notre devise républicaine “Liberté, Egalité, FRATERNITÉ”.

La fraternité nous lie, nous rassemble pour être plus solidaire ensemble, dans le respect de l’autre. L’équipe « Idron au cœur » souligne la nécessité d’un débat clair, transparent où la liberté d’expression, l’intégrité et la probité au service de l’action publique doivent primer sans arrières pensées personnelles.


En 2020, un nouvel exécutif municipal « reconstitué » a vu le jour dans des conditions inacceptables et sans moralité. L’équipe « Idron au cœur » se questionne sur la possibilité d’être solidaire et fraternel sans confiance et sans respect mutuel.


Voici les divers points que nous souhaitons soulever :


1. Hommage à Samuel Paty – Liberté d’expression

L’équipe « Idron au cœur » souhaiterait que le Conseil municipal, dans sa forme solennelle, respecte une minute de silence en hommage à Samuel Paty.


Nous remercions nos professeurs qui, chaque jour, nous enseignent les valeurs de la République et dont la liberté de conscience et d’expression en sont des piliers.

2. Covid-19 : soutien aux commerçants Idronais

L’équipe « Idron au cœur » souhaite que le Conseil municipal apporte des solutions franches pour venir en aides aux commerçants situés sur la Commune d’Idron et affectés par la Crise du Covid-19.


Plusieurs actions sont à mener :

- Diminution des impôts de production notamment la taxe sur les enseignes.

Pour rappel, suite à une pétition de nombreux commerçants, M. Nahon a fini par décider d’exonérer en 2020 les commerçants soumis à la taxe sur les enseignes. Nous nous sommes félicités de ce sage revirement. Cependant, en juillet 2020, le nouveau Conseil municipal a voté une délibération imposant les enseignes commerciales aux taux maximums pour la quasi-totalité des commerces applicable dès le 1er janvier 2021 (photos ci-dessous). Cette délibération est incompréhensible au regard de la difficulté qu’éprouvent nos commerçants grandement affectés par la crise sanitaire et que ce second confinement accentue.


L’équipe « Idron au cœur » demande à nouveau à la municipalité de revoir sa copie et de soutenir ses commerçants.


- Annulation de redevance ou baisse de loyers

L’équipe « Idron au cœur » souhaite que la commune d’Idron suspende les redevances d’occupation du domaine public pour les mois de décembre et de janvier 2021. Des abandons des loyers (notamment pour le club de cheval ou le golf) sont également à envisager. Ces infrastructures sportives ont grandement été impactées par la crise sanitaire.

M. Nahon et Mme Pinaud ont-ils fait des propositions dans ce sens pour soutenir nos commerces et installations sportives ?


- Aide à l’installation de nouveaux commerçants (l’exemple du local à sushi)

Tout au long de ses trois mandats consacrés à la gestion de la commune d'Idron, Annie HILD a souhaité, en concertation avec bon nombre d'Idronais, doter notre territoire de services de proximité utiles à la vie au quotidien. C'est ainsi que deux stands de vente de pizzas, desservant deux axes stratégiques se sont installés. Pour faire suite, la demande d'utiliser un kiosque démontable existant, sur l'axe Bizanos- RD 819 a été déposée courant 2019 au service d'urbanisme pour la vente de sushis à emporter. Présentant une offre complémentaire non concurrente, ce principe a reçu la validation des membres de la Commission d'urbanisme lors de la mandature précédente.

Puis subitement le demandeur a essuyé un refus de la nouvelle municipalité, ne lui laissant pas la possibilité de gagner sa vie à sa façon, qui lui est très personnelle, sachant que son activité est un plus apportée à la population, pour vivre "Naturellement bien " à Idron. Ces dernières semaines, Annie HILD a été questionnée par un bon nombre de locaux à ce sujet.


L’équipe « Idron au cœur » souhaite que ce projet voit le jour et que la « nouvelle majorité » révise également sa décision.


3. Assainissement, eau potable, enfouissement lignes aériennes, voirie (partie roulante ou bas-côté)

Pas moins de 4 ou 5 établissements publics ou collectivités locales ont la compétence pour une réhabilitation complète des rues communales. L’ensemble de ces structures ont leur mode de décision et leur agenda propre, rendant une coordination difficile.

Rue du Bourg : route départementale

- Réhabilitation du réseau collectif d’assainissement (Communauté d’Agglomération) ;

- Enfouissement des réseaux aériens (électricité et France Télécom) (Syndicat d’Energie des Pyrénées-Atlantiques – SDEPA, financé par le Département des Pyrénées-Atlantiques) ;

- Voirie – partie roulante (Département des Pyrénées-Atlantiques) ;

- Bas-côté et trottoirs (Commune d’Idron)


Pour rappel, après les travaux conséquents réalisés par la Communauté d’agglomération en matière de réhabilitation du réseau collectif d’assainissement, les réseaux aériens ont été enfouis par le SDEPA (notamment la partie proche de la route de Lée) via le Conseil départemental.

De plus, les travaux de préparation des branchements d’eau de pluie des habitations longeant cette route et réalisés par une entreprise locale ont fait l’objet d’un fonds de concours demandé et obtenu par la Communauté d’agglomération du temps de la Vice-présidence d’Annie HILD pour éviter toute participation financière des riverains. Cependant, le branchement aux réseaux d’eaux de pluie leur est du conformément à la législation en vigueur.


En ce qui concerne l’enrobé, le Conseil départemental ne traite que la partie roulante. Le bas-côté restant à la charge de la commune.

À l’initiative d’Annie HILD, le responsable du secteur a rencontré en cette fin d’année 2020 la mairie d’Idron de façon à ce que cette dernière mandate un bureau d’étude permettant de définir l’emprise des trottoirs souhaités.

D’après les dernières directives du Conseil départemental, la commune prépare le projet de façon à ce qu’il y ait une unité et le Département remboursera la partie qui la concerne. Le revêtement définitif est d’ores et déjà inscrit au budget du Conseil départemental.


Le Conseil départemental est dans l’attente depuis plusieurs mois du dossier proposé par la mairie d’Idron. La rue du bourg sera ainsi belle.


L’équipe « Idron au cœur » se demande si un bureau d’étude a été saisi par la Commune d’Idron ?


Rue de la Butte : route communale

Les travaux d'enfouissement d'une ligne de haute tension réalisés par Enedis et les lignes d'éclairage public et de téléphonie réalisés par le SDEPA viennent d’être concrétisés. Ce dernier est fortement subventionné par le département des Pyrénées-Atlantiques.

Six années de travail.


De plus, le revêtement de la chaussée de cette rue fait partie des derniers travaux, suite à un appel d'offre validé en Conseil municipal lors de la mandature d’Annie HILD. L'étroitesse de la voie de circulation n'a pas permis la création de voies piétonnes.


Une fois de plus, les travaux ont nécessité la coordination de multiples acteurs publics avec chacun un mode de gestion, un mode de décision et un agenda propre. A titre d’exemple, le SDEPA intervient dans les 550 communes du département des Pyrénées-Atlantiques.


Rue du Lannot : route communale

Le haut a été traité en premier, de façon à recueillir les boues et les eaux de ruissellement lors de fortes pluies, grêles afin qu’elles ne finissent plus leurs courses dans les deux villas à proximité. L’enfouissement des lignes de la portion du bas a été chiffré par le SDEPA pour un montant de 100.000€. La commande a été passée, sera-t-elle honorée ?

Aussi, les eaux de pluie d’une maison s’écoulant directement sur la rue, M. Nahon, Mme Rodière et Mme Legoupil, au nom de la Commission urbanisme, ont été chargés il y a deux ans de rencontrer les propriétaires pour effectuer les travaux nécessaires. Une fois cela réalisé, il restera à la municipalité la tâche de procéder à l’enrobé. La rue sera ainsi très belle.


Avenue de Belsunce : route départementale

L'enfouissement des lignes concernant le nord de l'avenue de Belsunce et la mise en place de beaux lampadaires verts sont également le fruit de six années de travail et de nombreuses réunions, le réseau France Télécom restant à enfouir. Les réseaux d'assainissement et d'eau potable ont fait l'objet d'une sérieuse réhabilitation, venant améliorer la vie des habitants du quartier.


Cette avenue verra par la suite la réalisation du revêtement de sa chaussée finalisée, en partenariat avec le service ingénierie du Conseil départemental.


Chemin Lassègue et Rue Saint Michel : route communale

Le chemin Lassègue mène sur notre commune voisine de Lée (rue du Soulor) où un projet de construction immobilière voit le jour. Ce projet densifiera le passage de voiture sur le chemin communal. Ce chemin longeant un ruisseau, il était prévu en 2020 de sécuriser le bord affaibli de la route proche du garage, qui menace à certains endroits de s’effondrer. Les travaux ne semblent pas avoir débuté. La municipalité a-t-elle prévu un autre projet ? Où en sommes-nous ?


Concernant la rue Saint-Michel, Mme HILD avait, en concertation avec les riverains, prévu durant l’année 2020 de réhabiliter la placette et les trottoirs (suite à un remplacement d’arbres dangereux). Les travaux n’ont toujours pas été réalisés, malgré des rappels. La commune a-t-elle prévu un autre projet concernant cette rue ? Où en sommes-nous ?


Avenue des Pyrénées, Avenue de Beaumont et Impasse du Hiaa

Les études relatives à l’enfouissement des réseaux et des lignes ont été finalisés pendant la mandature d’Annie HILD. Ce sont des projets de long terme nécessitant une vision globale de nos territoires d’avenir.

Il ne reste plus qu’à l’exécutif municipal à lancer ces projets nécessaires. Cela a-t-il était réalisé pendant l’année 2020 ? Où en sommes-nous ?


Chemin de Cam Marty

Ce chemin est impacté par plusieurs problématiques.

· Sur le bas :

Tout d’abord, lors de forte pluies le canal et l’Ousse débordent. Les deux points d’exutoires d’eau se neutralisent et sont à reconsidérer. Une importante réflexion est à mener sur ce sujet.


Un autre point d’eau est à traiter sur la monté Cam Marty, où il était prévu d’orienter les eaux de ruissellement dans un bois, face au terrain de sport. Il va être urgent de réaliser ce projet en 2021, prévu initialement en 2020, de façon à faciliter le problème récurrent de la circulation. Où en sommes-nous ?

L’autre point important est de savoir si, en 2018, l’adjoint à l’urbanisme a terminé la demande de cession de parcelle d’un mètre de large à tous les riverains jusqu’au rond-point du Super U de façon à pouvoir créer un espace piéton. Ce travail administratif est-il terminé fin 2020 ?


Quand tous ces travaux préalables seront réalisés alors un bel enrobé viendra finaliser cette voie très passante, éclairée par de beaux lampadaires écologiques.

Quid des projets de demain ?

Comme vous pouvez le constater les projets de voirie englobe une multitude d’autres prestations (assainissement, eau potable, enfouissement des lignes…). Ces prestations sont réalisées par divers acteurs locaux demandant une préparation et une coordination en amont.


Dès lors, l’exécutif a-t-il réfléchi aux travaux de réhabilitation nécessaires pour les années 2023 à 2026 ? Quels sont les projets ? Les études d’impact et de faisabilité sont-elles commandées ?



4. Projet d’une garderie municipale payante


L’équipe « Idron au cœur » demande au Conseil municipal de réaffirmer sans condition la gratuité du service municipal de garderie.

En effet, il est probable que la garderie municipale devienne payante pour TOUTES LES FAMILLES à Idron.


En ces temps particuliers et notamment de second confinement financièrement difficile pour certains parents, la municipalité doit reconsidérer ce principe eu égard à l’intérêt que l’on peut porter à l’école publique, à la jeunesse et aux familles pour vivre « Naturellement bien » à Idron. Après la taxation des commerçants, cette proposition de la « nouvelle majorité » est surprenante.

La commune doit soutenir les parents et favoriser la reprise de l'économie. La gratuité de la garderie encourage cela. La commune doit revoir sa copie afin d’éviter un « zéro pointé ».



5. Commune de plus de 5000 habitants – Aire des gens du voyage


Les communes de plus de 5000 habitants ont l’obligation légale de prévoir les conditions de passage et de séjour des gens du voyage sur leur territoire par la création d’aires d’accueil de grand passage.


L’équipe « Idron au cœur » rappelle à M. Nahon et Mme Pinaud, adjointe aux finances, que le passage d’une commune au seuil de 5000 habitants permet certes l’affectation de ressources supplémentaires (droits d’enregistrement) mais oblige en contrepartie la Commune à des politiques publiques (dépenses) supplémentaires.


Cette problématique sensible sur notre territoire doit être étudiée. Un projet est-il d’ores et déjà disponible ? Le lieu de l’aire de voyage est-il sélectionné ?

M. Nahon, Mme Pinaud, Mme Bouder doivent en tant qu’anciens adjoints d’Annie HILD pouvoir proposer des réponses rapides sur cette question. Où en sommes-nous ?



6. Nouveau centre technique municipal (CTM)


Le 15 mars dernier les électeurs ont approuvé et validé un programme de campagne comprenant le déménagement des Services Techniques au sein d’une nouvelle structure du Centre Technique Municipal (CTM) prévue dans l’enceinte du domaine Paul Ducournau, de façon à rendre totalement pavillonnaire ce secteur d’Idron.


Ce déménagement utile devait permettre une nouvelle organisation des pratiques et mouvements des véhicules des services techniques et un meilleur confort.

Ce projet est-il encore d’actualité ? Une maquette peut-elle présentée par le Conseil municipal comme la commande passée par Mme Annie HILD à M. Fernandez (un idronais) pour la halle du marché paysan ? Les plans ont d’ores et déjà était validés par l’ancienne équipe municipale en 2019.

Les modalités de financement sont-elles prévues ? Les subventions ont déjà été demandées par Annie HILD, reste à considérer l’apport personnel et l’emprunt. Les trois principaux modes de financement d’un projet public.



7. Bulletin municipal 2020 ?


Depuis de nombreuses années la municipalité d’Idron avait l’habitude, annuellement, d’élaborer sous format papier une bulletin municipal détaillant l’ensemble des actions des acteurs locaux (mairie, associations, initiatives individuelles et citoyennes…).


Ce bulletin essentiel pour un bon nombre d’habitants n’ayant pas accès à une information numérique ou un journal quotidien était très apprécié des Idronaises et des Idronais.


L’équipe « Idron au cœur » espère que ce bulletin municipal continuera à exister pour que les électeurs puissent avoir accès, de manière transparente, aux diverses manifestations communales. Ce bulletin permettra peut-être à Mme Rodière de s’exprimer à la page « expression des groupes », Mme Annie HILD regrettant qu’elle ait laissé tout blanc le cadre réservé à cet effet, lors du dernier bulletin municipal de janvier 2019.


Bien à vous,


L’équipe « Idron au cœur »