Rechercher

L'équipe "Idron au coeur" vous souhaite ses meilleurs voeux 2021

Chers citoyens, chères Idronaises, chers Idronais,


L’équipe « Idron au cœur » souhaite à chacun d’entre vous ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2021.


Nous formons les vœux que cette année 2021 nous permette de retrouver une économie plus prospère pour nos commerçants et entrepreneurs et une vie sociale plus normale et joyeuse pour l’ensemble des administrés.

Nous formons les vœux que la Commune d’Idron retrouve la modernité et le prestige qui l’ont caractérisée depuis le début des années 2000 afin de garantir une vie démocratique locale claire et transparente au service du bien public.

Nous formons les vœux que les valeurs de solidarité, de fraternité, de probité et d’honnêteté soient, en 2021 et pour les années à venir, au cœur de la politique communale de la « nouvelle majorité ».

Nous formons les vœux que des grands projets d’avenir soient engagés par le Conseil municipal tels le déménagement du Centre Technique Municipal, la restauration de la salle Polyvalente via l’aménagement de la plaine des sports, de locaux associatifs et l’extension du dojo ou encore la construction d’une piste d’athlétisme au domaine Paul Ducournau.

Ces projets imaginés et initiés par Annie HILD ont été validés par les électeurs. Ils doivent se concrétiser.


Ensemble respectons les recommandations sanitaires pour nous protéger tous.

Prenons soin les uns des autres.


L’équipe « Idron au cœur »



P.S. : Vous trouverez ci-dessous quelques informations qui ont fait l’actualité sur notre commune d’Idron ces dernières semaines.


Des réjouissances clandestines dans un bâtiment communal – Quid de la crise du Covid-19 et de la sécurité sanitaire ?


L’équipe « Idron au cœur » a été informé que des réjouissances clandestines dans un bâtiment communal entachent la commune d'Idron.

Les mesures sanitaires mais aussi juridiques font encore défaut.


Sous le couvert d'une association, la mise en danger de personnes et le non-respect du couvre-feu sont le reflet inquiétant de cette candide gestion communale. La sécurité doit être la priorité de l’exécutif Idronais.

L'adjoint concerné aurait-il pour préférence de paraître dans la presse pour redorer une image ombrée ? Difficile pour lui de montrer un bon exemple aux jeunes idronais ?



Le petit kiosque à sushi démontable de 4m2

L’équipe « Idron au cœur » est ravie de voir que ses "commentaires et propositions" inspirent le nouveau correspondant Sud-Ouest de la commune d’Idron.

Nous nous permettons d’apporter des précisions utiles de façon à ce que chacun d'entre nous puisse suivre avec exactitude les évolutions des sujets traités sur l'ensemble de la commune.


La parcelle concernée par le kiosque démontable de 4m2 (sushi) fait partie du patrimoine foncier du Conseil Départemental.

Il apparaît très étonnant que M. Nahon, au nom de la mairie d’Idron « se réserve le droit de demander la remise en état de l’espace. […] À noter que l’occupation de ce domaine public n’a jamais donné lieu, depuis 2018, au versement d’un loyer à la mairie ». Effectivement la parcelle n’appartenant pas à la Commune, cette dernière ne peut recevoir de loyer pour ce projet.


Dès lors, les réponses parues dans l’article du Sud-Ouest paraissent très étonnantes.


Pour rappel, ce kiosque démontable existe et n’est pas sujet à apporter des nuisances mais peut permettre, au contraire, à un jeune entrepreneur de s’insérer dans la vie active et d’apporter dans le même temps un commerce de proximité. En effet, les commerces de bouche sont toujours très appréciés.

Nous ne cesserons jamais de rappeler que la Solidarité fait partie intégrante des démarches initiées par le Département 64 tout comme la Commune d’Idron, laquelle avait toujours souhaité favoriser le développement de l’économie locale.

Si les nouvelles activités ne sont pas épaulées par les collectivités, que va-t-il advenir des petits commerces de proximité ? La crise sanitaire est suffisamment difficile, soutenons nos commerçants !


Nous suggérons à la commission urbanisme et finances de la commune d’Idron de demander deux devis supplémentaires pour une étude approfondie des travaux, en effet le nombre de trois devis est réglementé dans ce cas.

Une solution envisageable serait peut-être que la municipalité demande au Département des Pyrénées-Atlantiques une cession de cette parcelle et à l’occasion la fleurir. Ainsi, la tranchée de l’arrivée de l’eau pourra être englobée dans le projet de réfection de la voirie en cours tel qu’initié lors du dernier mandat et repris par la nouvelle « majorité ». Cette solution permettra à un jeune entrepreneur de débuter son activité sereinement.


Par ailleurs, cet espace entretenu par le Conseil Départemental permet l'accès au bois d'Estrès par un passage créé pour en assurer l'entretien, par les anciens propriétaires. L'accès se trouve cependant bloqué de tout passage pour les véhicules de deux ou quatre roues, hors nécessité d'entretien.

En partie haute du bois, deux espaces de 2,50 m situés entre les villas d'un lotissement créé voici plus de 20 ans y permettent une liaison. Durant la précédente mandature, un nettoyage du bois le long des villas s’avérait nécessaire en respect et suite à la demande des proches riverains.


À cette occasion, la rumeur véhiculée par un autre riverain, ancien Maire et à l’initiative du dit lotissement, affirmait que l’intime intention d’Annie HILD était de créer une voie de passage reliant le bas de la route aux lotissements sur le haut de la Commune via la mairie. Encore et toujours des rumeurs, des « on dit… » sans vérification mais qui pourtant ont fait couler beaucoup d’encre.

Encore à ce jour, la pertinence de cette affirmation est nuisible.