Rechercher

Pneus du Domaine Paul Ducournau : TOUT ÇA POUR ÇA !

Dernière mise à jour : 6 janv. 2021

Ces pneus d’origines sauvages ont été ramassés par les services techniques de la commune, du fait de dépôts répétés devant le centre technique, et par l’association Airborne 64 utilisant les lieux situés au fond du Domaine Ducournau pour son activité.

Ces pneus sauvages sont une verrue dans le paysage Idronais, c'est certain. De là à prétendre que certains ont été enfouis par l'association, cela reste à prouver, tout peut être inventé, surtout si l'intention première est de nuire.

Cette association présente depuis de nombreuses années sur la commune[1] a de manière bénévole aidé la commune au regroupement de ces dépôts sauvages. A cet effet, notamment, un camion militaire, non utilisé par les services de la mairie et acquis pour les inondations, a été mis à la disposition de cette association.

Consciente de cette problématique, la municipalité précédente a, au travers de Mme Caroline LADOIS, ancienne adjointe, contacté deux entreprises chargées de procéder à l’enlèvement des pneus conformément à la réglementation en vigueur. Notre volonté était d’imaginer un recyclage efficace de ces matières en des « dalles en pneus recyclés », plus légères que des vraies pierres et plus durables que le bois. Vous trouverez une image ci-dessous.

Pour autant, la liste d’opposition MVI devenue membre de la nouvelle « majorité » a pendant la campagne et le confinement fait de ces dépôts sauvages un sujet politique, non pas contre les auteurs de ces dépôts sauvages (qui doivent être condamnés fermement) mais contre la municipalité sans jamais évoquer les propositions de recyclage présentées.

Au vu des personnes figurant sur les photos de presse, l'une d'elle a été questionnée et a avoué être à l'origine de cette vaste pantalonnade. J’ai reçu à de nombreuses reprises M. D. prenant mon bureau pour une salle de doléance. En mauvais termes avec tous ses voisins, j'ai eu la patience de me déplacer et d'écouter les contrariétés de ce Monsieur D., bien qu’un jour de colère contre les moustiques ou les serpents, il m'en apportait à mon bureau dans un bocal. Un autre jour c'était un courrier de rancunes. Étant au service des habitants, ce dernier a malgré tout reçu l'autorisation de démolir l'angle du terre-plein de sa propriété et de passer une énorme pelle mécanique, des camions tout en obstruant le fossé communal, pour construire une aile contre sa maison ; mais cela était normal, évidemment.

En ma qualité de Maire j’ai toujours reçu, souvent sans rendez-vous en fonction de mes disponibilités, les administrés Idronais.

Par ailleurs, M. Poillion et M. Ithurriague ont, de manière impulsive, utilisé ce sujet des pneus comme motif de leur trahison, sans comprendre qu’un projet était étudié pour le début du mandat et qu’en tout état de cause aucune entreprise ne pouvait intervenir dans l’immédiat du fait du confinement généralisé de la population. Officieusement, ils avaient pour mission de « m’éliminer ».

La commune d’Idron avait pour slogan « Naturellement Bien ». Plus qu’un slogan il s’agissait d’adapter et de moderniser notre commune en tenant compte notre paysage et en menant une politique de développement durable, non une écologie punitive.

Par cet objectif, l’un des axes de mon programme était de mettre la nature au cœur de l’habitat[2] en faisant profiter chaque habitant d’un espace vert aménagé ou boisé à proximité de son habitation, au sud[3], au centre[4] ou au nord[5] de la commune.

Bien à vous,

L’équipe « Idron au cœur »

AH

[1] Elle a depuis été sommée de quitter la commune par M. Nahon. Pour information cette association exerçait une activité utile permettant notamment l’entrainement des forces de l’ordre et militaires français. C’était un plus pour la commune. [2] Cet objectif était inscrit dans la plaquette qui vous a été distribuée pendant la campagne électorale. [3] Le bois du Lannot (Chemin Henri IV), Le parc du Château, l’aire de jeux de la Campagne. [4] Le bois de Belsunce, l’espace vert du pont des Arrouturous (en partie arboré), le parc de la Mairie ou encore le bois d’Estrées. [5] Le bois du marché, le bois du domaine du Roy, les espaces boisés et les sentiers du domaine Paul Ducournau.