Rechercher

Pont du Lannot : des travaux au coup par coup sans cohérence technique

Les travaux de réfection du pont permettant de franchir l'Arriou Merdé et reliant le haut et le bas de la rue du Lannot ne se déroulent pas dans la clarté, et encore moins dans l’efficacité.


Prévus et travaillés par l'ancienne municipalité d'Annie HILD, les nouveaux élus pensaient simplement pouvoir les reprendre sans réflexion préalable. Des erreurs et des difficultés considérables qui impactent les habitants du quartier et les promeneurs du chemin Henri IV.


Erreur sur la réhabilitation du pont

Lors de la 1ère réunion publique de septembre 2022, le nouveau maire d’Idron a évoqué brièvement le pont de la rue du Lannot indiquant que ce dernier « a été rénové, il reste de petits espaces de chaque côté des grilles, dangereux pour les enfants. »

En effet, les nouvelles grilles installées laissent un vide de 20cm par rapport aux piliers du pont. Ce vide est dangereux pour les enfants et les animaux de compagnie pouvant basculer dans la rivière.

De plus, le nouveau maire mentionne la création d’un trottoir sur ce même pont.

En effet…il résulte de ces travaux que ce « trottoir » de 0.5m de large ne respectent ni la règlementation des travaux publics car ne permet aucun accès aux personnes à mobilité réduite ni n’assurent de liaison sécurisée avec l’espace piéton de la voirie. De plus, ce nouveau trottoir très étroit vient en continuité du caniveau et non du trottoir existant, lequel abouti dans l’Arriou Merdé.

Pourtant, les travaux prévus par Annie HILD prévoyaient une réalisation utile et conforme aux attentes des habitants et à la règlementation.

Si les Idronais observent le pont, ils peuvent facilement constater qu'il présente :

- D'un côté, un espace réduit ou tout aménagement de trottoir ne respecterait ni les normes pour les personnes à mobilité réduite, limitant ainsi son utilisation, ni n'assurerait une liaison piétonne avec la route.

- De l'autre côté, une surlargeur intéressante à exploiter pouvant faire l'objet d’une mise en place d'une passerelle. Du bon sens en matière d'architecture et d'urbanisme.

Le projet de l'ancienne maire d'Idron était justement d’exploiter cet autre côté bien plus adapté par la création d’une passerelle de 2m de large qui aurait apporté les services de mobilité recherchés et nécessaires. Cette passerelle aux normes aurait assuré parfaitement son rôle et ajouté un aspect esthétique.

Ce pont est un passage obligé pour se rendre depuis le bourg d’Idron vers le chemin Henri IV et est très souvent fréquenté.

Difficultés pour les riverains

Ces travaux ont nécessité plusieurs mois de contrainte, de passage au travers du bois du Lannot, de Meillon via la rocade, puis de revenir vers le centre de la commune. L’accès au pont permettant de relier le centre bourg d’Idron était condamné par les travaux.

Malgré ces importantes contraintes, l’information d’un calendrier précis des travaux aux riverains n’a nullement été transmis par la municipalité d’Idron, si ce n’est un avis de « travaux » de 15 jours. Plusieurs mois après les travaux sont toujours en cours. Aucune concertation de proximité et aucune information des élus aux habitants du quartier.

Plusieurs riverains se sont ainsi trouvés bloqués plusieurs matins, avec l'obligation de se diriger vers le bois du Lannot (Chemin Henri IV) via la rocade de Nay et rencontrés par deux fois un camion de déménagement ; à ce même moment, des riverains nécessitaient l'intervention de prestataires médicaux. Aucune anticipation vis-à-vis des administrés.

Quel grave manquement aux obligations du nouveau maire, des adjoints et du responsable administratif en termes de communication et de respect d'autrui.

Faut-il rappeler qu’un matin de 2021 sur ces mêmes travaux de la rue du Lannot, quatre véhicules se sont trouvés bloqués et refoulés sur la Commune de Meillon, avec un retour sur Idron. En effet, la municipalité de Meillon n'a pas été avisée de l'ouverture à la circulation libre des usagers (doubles camions de transport, importantes livraisons, tracteurs...) par la municipalité d'Idron. Les entreprises d'espaces verts ne pouvaient non plus emprunter ces voies avec leurs engins de travail et se rendre chez leurs clients.

Il est regrettable qu’en 2022 aucune leçon n’ait été tirée de ces précédents cafouillages.



EN CLAIR :

La réfection du Lannot budgétisée par la précédente municipalité d'Idron est toujours en cours de réhabilitation.


Au vu des premières réalisations plusieurs points restent à préciser notamment la largeur du "trottoir" du pont de 50cm non réglementaire pour les personnes à mobilité réduite et les protections en fer qui laissent de chaque côté un vide de 20cm dangereux pour les jeunes enfants et les animaux.


Une passerelle de 2m de large apporterait les services de mobilité recherchés nécessaires à cet endroit et un aspect visuel esthétique.


La municipalité doit réajuster son mode de concertation aujourd'hui inexistant. Il en ressort une absence de vision et de cohérence technique.








Posts récents

Voir tout